Social

 

Jeunes en errance

Ce miroir que la société ne veut pas voir

A en croire le responsable du commissariat de police de la Comédie , cette population qu'on voit traîner ou faire la manche dans les rues du centre ville, génère « un sentiment d'insécurité ». Mais que pèse cette impression face aux dangers et aux souffrances affrontées par ces enfants du monde moderne ? Quelles sont les réponses des institutions ?

 

Petit-Bard

Frêche deux fois en travers de la route

Alors que les conditions de vie des habitants sont difficiles, l'ancien maire et actuel président de l'agglo a bloqué ou ralenti la rénovation du quartier.

 

 

 

Publié le1er mars 2006, Mis à jour le 11 mai 2006

Retour